Click Here

http://qing-lacostepascher.blogspot.com/2014/05/lacoste-pas-cher-boutique-lacoste-pas.html

Une fusillade devant un h?pital de Nice a fait trois bless¨¦s par balles, mardi en d¨¦but de soir¨¦e. Devant l'h?pital L'Archet, dans l'ouest de Nice, une Lancia Voyager noire, immatricul¨¦e ¨¤ Monaco pr¨¦sentait mardi soir des vitres ¨¦clat¨¦es. La s?ur de Michel Pastor, ex-homme d'affaires et pr¨¦sident de l'AS Monaco mort en f¨¦vrier dernier se trouvait justement ¨¤ l'int¨¦rieur de ce v¨¦hicule qui sortait tout juste de l'h?pital.Le suspect repart ¨¤ pied. H¨¦l¨¨ne Pastor et son chauffeur ont donc tout deux ¨¦t¨¦ bless¨¦es par balles. Le tireur a fait feu au moins ¨¤ deux reprises et est reparti ¨¤ pied, a d¨¦clar¨¦ une source polici¨¨re. La police scientifique ¨¦tait sur place vers 21h30, l'auteur des tirs ¨¦tait recherch¨¦ et aucune hypoth¨¨se n'¨¦tait privil¨¦gi¨¦e dans l'imm¨¦diat.La richissime dynastie vis¨¦e ? H¨¦l¨¨ne Pastor, fait partie d'une richissime dynastie mon¨¦gasque de batisseurs qui poss¨¨de une ¨¦norme part du patrimoine immobilier mon¨¦gasque. Son fr¨¨re Michel Pastor, ancien pr¨¦sident de l'AS Monaco, ¨¦tait d¨¦c¨¦d¨¦ ¨¤ l'age de 70 ans en f¨¦vrier dernier. Ce promoteur immobilier fut aussi propri¨¦taire de l'¨¦picerie de luxe H¨¦diard de 1995 ¨¤ 2007. Il ¨¦tait par ailleurs le beau-p¨¨re du chanteur et compositeur David Halliday qui a ¨¦pous¨¦ sa fille, Alexandra, en 2005.Des parents des plus de 200 lyc¨¦ennes enlev¨¦es le mois dernier au Nigeria ont d¨¦clar¨¦ mardi que leurs pires craintes ont ¨¦t¨¦ confirm¨¦es par la vid¨¦o dans laquelle le groupe islamiste arm¨¦ Boko Haram menace de vendre les adolescentes comme "esclaves".Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqu¨¦ cet enl¨¨vement de masse, effectu¨¦ le 14 avril dans un lyc¨¦e de Chibok, dans l'Etat de Borno (nord-est), r¨¦gion d'origine de l'insurrection qui a fait des milliers de morts depuis son d¨¦clenchement en 2009.Dans une vid¨¦o obtenue lundi par l'AFP, Shekau explique qu'il va "vendre (les lyc¨¦ennes) sur le march¨¦" et qu'elles sont trait¨¦es en "esclaves"."Depuis le d¨¦but, nous imaginions ce qui pourrait arriver ¨¤ nos filles aux mains de de ces gens abominables. Aujourd'hui, Shekau a confirm¨¦ nos craintes", a d¨¦clar¨¦ Lawal Zanna, dont la fille figure parmi les captives.Le rapt, qui avait initialement suscit¨¦ peu de r¨¦actions, a fini par faire des vagues ¨¤ l'¨¦tranger."Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur cette preuve ¨¦vidente de barbarie", a d¨¦clar¨¦ lundi la s¨¦natrice d¨¦mocrate am¨¦ricaine Amy Klobuchar devant ses pairs.Le chef de la diplomatie britannique, d¨¦non?ant des kidnappings "¨¦coeurants", et indiqu¨¦ que Londres apportait une "aide concr¨¨te" au Nigeria dans cette affaire.Vendre les adolescentes s'apparenterait ¨¤ un crime contre l'humanit¨¦, a pr¨¦venu l'ONU.Au total, 276 lyc¨¦ennes avaient ¨¦t¨¦ enlev¨¦es il y a trois semaines. Plusieurs dizaines ont r¨¦ussi ¨¤ s'enfuir mais plus de 220 seraient toujours aux mains des insurg¨¦s, selon la police.Depuis l'attaque, les familles ont critiqu¨¦ l'action de l'arm¨¦e, qu'elles accusent d'avoir n¨¦glig¨¦ l'affaire depuis le d¨¦part.Les militaires assurent avoir lanc¨¦ une vaste op¨¦ration de recherches, notamment dans la for¨ºt de Sambisa o¨´ Boko Haram a install¨¦ des camps fortifi¨¦s.Boko Haram/AFPLe chef de Boko Haram Abubakar Shekau promet de "vendre" les lyc¨¦ennes nig¨¦rianes enlev¨¦es dans une vid¨¦o obtenue le 5 mai 2014Le d¨¦partement d'Etat am¨¦ricain a indiqu¨¦ disposer d'informations selon lesquelles les adolescentes auraient ¨¦t¨¦ emmen¨¦es dans des pays voisins, se faisant l'¨¦cho de d¨¦clarations - non confirm¨¦es - de responsables locaux ¨¤ Chibok, qui avaient affirm¨¦ r¨¦cemment que les captives avaient ¨¦t¨¦ vendues comme ¨¦pouses ¨¤ des combattants islamistes du Cameroun et du Tchad.our Enoch Mark, critique virulent du gouvernement depuis que sa fille a ¨¦t¨¦ enlev¨¦e, l'action de l'arm¨¦e nig¨¦riane reste largement insuffisante.Les insurg¨¦s de "Boko Haram ne sont pas des esprits ou des cr¨¦atures extra-terrestres qui ne peuvent pas ¨ºtre suivies et ma?tris¨¦es", a-t-il d¨¦clar¨¦ ¨¤ l'AFP. "Le gouvernement doit retrouver nos filles ou demander une assistance internationale s'il n'y arrive pas. L'angoisse et le traumatisme deviennent trop lourds ¨¤ porter pour nous, les parents".Le pr¨¦sident sous pressionLe pr¨¦sident nig¨¦rian Goodluck Jonathan est soumis ¨¤ une forte pression depuis le rapt, survenu quelques heures apr¨¨s un attentat ¨¤ la voiture pi¨¦g¨¦e revendiqu¨¦ par Boko Haram dans les faubourgs de la capitale f¨¦d¨¦rale, Abuja, qui avait fait au moins 75 morts - l'attaque la plus meurtri¨¨re enregistr¨¦e dans la ville.Une attaque quasi identique, au m¨ºme endroit, avait ¨¤ nouveau fait 19 morts le 1er mai.Des personnes manifestent ¨¤ Lagos pour r¨¦clamer la lib¨¦ration des lyc¨¦ennes enlev¨¦es par Boko Haram, le 5 mai 2014Goodluck Jonathan, affaibli par les critiques contre la corruption de son administration et son impuissance ¨¤ juguler les violences, esp¨¦rait que le Forum ¨¦conomique de l'Afrique, sommet commen?ant mercredi ¨¤ Abuja, mettrait en valeur les progr¨¨s ¨¦conomiques du pays et non ses graves probl¨¨mes politiques, s¨¦curitaires et sociaux.Mais la vague de violence a focalis¨¦ l'attention sur Boko Haram, beaucoup se demandant si le Nigeria est capable de contenir les insurg¨¦s dont les actions ont fait au moins 1.500 morts depuis le d¨¦but de l'ann¨¦e.Le groupe islamiste arm¨¦, qui dit vouloir cr¨¦er un Etat islamique dans le Nord ¨¤ majorit¨¦ musulmane, a promis de continuer ses attaques dans le pays, y compris dans le delta du Niger d'o¨´ le premier producteur de p¨¦trole du continent extrait l'or noirPour Enoch Mark, si le gouvernement n'arrive pas ¨¤ retrouver les adolescentes, cela ne pourra qu'encourager les insurg¨¦s ¨¤ commettre d'autres m¨¦faits.Le gouvernement devrait r¨¦aliser que cela ne serait que le d¨¦but d'enl¨¨vements plus nombreux et de l'anarchie, s'il ne sauve pas ces filles", a-t-il ass¨¦n¨¦. "Aujourd'hui c'est Chibok, mais qui sait o¨´ ?a pourrait se produire demain?"